Les soirées Café Stat’

Les Maths au tribunal

Evaluez ce débat

Le mardi 15 mars 2016 de 19h à 21h

diaporama-img-egypte

Quand les erreurs de calcul font les erreurs judiciaires

Et si votre vie dépendait d’un calcul de probabilités ?

Dans nombre de procès importants, des arguments statistiques erronés ont été utilisés aux fins de démontrer la culpabilité des accusés. Cet exposé illustrera des erreurs mathématiques courantes responsables d’erreurs judiciaires passionnantes. La célèbre affaire Dreyfus aussi bien que le récent et très médiatisé procès d’Amanda Knox figureront parmi les cas étudiés, qui vont du meurtre au vol, du scandale financier à la discrimination sexuelle, des usages de faux aux affaires d’espionnage.

Mettant en lumière les risques d'un usage incontrôlé des mathématiques devant les tribunaux, nous pointeront les écueils d’une argumentation purement quantitative, par-delà même les fautes de raisonnement plus ou moins grossières commises par les experts souvent autoproclamés.

Invitée : Leila SCHNEPS, mathématicienne (CNRS-PARIS)

Le concept des cafés de la Statistique?

– des soirées-débats publiques ouvertes à tous,

– des débats qui évitent la technicité,

– des thèmes très variés et d'actualité,

– un dialogue entre des statisticiens et le public le plus large

Organisateurs : Anne-Laure Fougères (univ Lyon 1) & Antoine Rolland (univ Lyon 2),avec le soutien de la SFdS et de la Maison des Mathématiques, et de l’Informatique

Contact : cafe.stat.lyon@gmail.com              Blog : http://cafestatistiquelyonnais.blogspot.fr/

Prévisionnistes, vous nous mentez ! Pourquoi les trains sont-ils en retard en automne et autres questions à la SNC

Evaluez ce débat

Le mardi 19 janvier 2016 de 19h à 21h

diaporama-img-micro

L’anticipation est au coeur d’un grand nombre d’activités professionnelles et particulièrement dans le secteur des transports. La SNCF, comme de nombreuses entreprises, s’est dotée de moyens à la fois humains et technologiques afin d’anticiper au mieux tout ce qui peut affecter votre transport quotidien. Mais alors comment se fait-il que votre train soit fréquemment en retard ? Comment travaillent ces professionnels souvent décriés, quels sont leurs outils, leurs méthodes et leur quotidien ?
Nous  découvrirons une des faces cachées de la SNCF : la SNCF s’intéresse aussi bien à la régularité des trains qu’à la chute des feuilles mortes ou encore à l’anticipation des cours des différentes matières premières. Nous aborderons plus largement la discipline particulière qu’est la prévision ; à quand remonte-t-elle, d’où vient notre préoccupation incessante d’anticiper le futur, dans quel but cherchons-nous à prévoir notre avenir. Ce besoin de prévoir n’est-il pas lié à une peur de l’inconnu ?

Le concept des cafés de la Statistique?

– des soirées-débats publiques ouvertes à tous,

– des débats qui évitent la technicité,

– des thèmes très variés et d'actualité, 

– un dialogue entre des statisticiens et le public le plus large

Invité :    Emmanuel Coste (SNCF –ENERGIE)

Organisateurs : Anne-Laure Fougères (univ Lyon 1) & Antoine Rolland (univ Lyon 2) avec le soutien de la SFdS et de la Maison des Mathématiques et de l’Informatique

Les statistiques ethniques. Racisme institutionnel ou lutte contre les discriminations ?

Les statistiques ethniques. Racisme institutionnel ou lutte contre les discriminations ? 3.00/5 (60.00%) 1 vote

Le mardi 24 novembre 2015 de 19h à 21h

diaporama-img-micro

Les statistiques ethniques sont un sujet très polémique depuis plusieurs années en France. Réclamées par les uns pour pouvoir mesurer les discriminations dont sont / se sentent victimes certaines minorités, elles sont refusées par les autres sous le prétexte de l’indissolubilité de la République. Cependant, certaines statistiques ethniques « de fait » sont parfois produites à tort et à travers comme l’actualité récente l’a montré.

Aux Etats-Unis au contraire,  la notion d’égalité ne s’envisage qu’à travers le prisme de la classification ethno-raciale.  Cette mise en avant de la "diversité" par cette classification ethno-raciale a une influence fondamentale sur la nature des rapports sociaux  mais aussi sur le fonctionnent politique de la démocratie américaine.

Le concept des cafés de la Statistique?

– des soirées-débats publiques ouvertes à tous,

– des débats qui évitent la technicité,

– des thèmes très variés et d'actualité,

– un dialogue entre des statisticiens et le public le plus large

 

Invités : Olivier Richomme (chercheur en civilisation américaine, Lyon2)

Patrick Rozenblatt (Professeur de Sociologie, Directeur de la Chaire Egalité, Inégalités et Discriminations, Lyon 2)

Organisateurs : Anne-Laure Fougères (univ Lyon 1) & Antoine Rolland (univ Lyon 2)

avec le soutien de la SFdS et de la Maison des Mathématiques et de l’Informatique          Blog : http://cafestatistiquelyonnais.blogspot.fr/

L’évaluation des politiques publiques

Evaluez ce débat

Le mardi 19 mai 2015 de 19h à 21h

fourviere - site

L’évaluation des politiques publique s’inscrit plus largement dans une logique de performance de l’action publique. Le développement de la pratique évaluative, dans le discours officiel, « accompagne le mouvement d’une logique de moyens vers une logique de résultats ». L’évaluation se retrouve donc aux côtés de la LOLF, de la RGPP et maintenant de la MAP parmi les outils visant à moderniser l’action publique, c’est-à-dire qui visent pour les uns à renforcer son efficacité et sa qualité tout en diminuant ses coûts, ou, pour les autres, qui visent à réduire la dépense publique et à consacrer l’avènement d’un esprit gestionnaire qui veut s’affranchir des logiques morales et politiques qui sont le fondement même des décisions démocratiques. L’évaluation mobilise essentiellement des indicateurs chiffrés comme base de son jugement. Pour les uns il s’agit d’une bonne pratique, puisque les chiffres ont une valeur objective (« l’évaluation fondée sur les preuves »), et, pour les autres, d’une démarche fallacieuse de réduction du réel derrière une pseudo-objectivité. Comment sont donc construits ces indicateurs ? Sont-ils fiables ? Quelle est leur finalité ?
 

Le concept des cafés de la Statistique?
– des soirées-débats publiques ouvertes à tous,
– des débats qui évitent la technicité,
– des thèmes très variés et d'actualité,  
– un dialogue entre des statisticiens et le public le plus large

Invité : Jean-René BRUNETIERE (ancien président de PENOMBRE)

Organisateurs : Anne-Laure Fougères (univ Lyon 1) & Antoine Rolland (univ Lyon 2) avec le soutien de la SFdS et de la Maison des Mathématiques et de l’Informatique


Contact : cafe.stat.lyon@gmail.com

Blog : http://cafestatistiquelyonnais.blogspot.fr/

 

Génomique et statistiques : un couple d’enfer ?

Evaluez ce débat

Le mardi 17 mars 2015 de 19h à 21h

diaporama-img-nuages

Les progrès fulgurants du séquençage de l’ADN (de treize années pour le premier séquençage du génome humain à une semaine aujourd’hui) s’accompagne d’un déluge de données insondable sans le recours à l'informatique et aux statistiques. Certes, nous n’avons jamais été aussi proche de traduire notre génome dans un langage compréhensible par chacun d’entre nous, mais cette traduction est encore bien fragile et réservée à quelques scientifiques initiés.
Néanmoins, la frontière entre des approches purement inférentielles et des stratégies prédictives s’amenuisent à mesure que nos gènes se mettent à parler sous les lumières des séquenceurs. Déjà des sociétés n’hésitent pas à breveter des applications futuristes pour sélectionner génétiquement des embryons, les premiers portraits robots génétiques voient le jour en France, à Lyon même… S’il ne faut pas agiter inutilement le chiffon rouge des menaces eugéniste et de la surveillance ultime façon Le meilleur des mondes ou Bienvenue à Gattaca, il convient toutefois de penser collectivement le devenir de notre patrimoine génétique, humain et non humain : c’est un capital historique, fruit d’une longue histoire évolutive, et qui, si nous ne voulons pas le voir réduit à un capital de plus à exploiter, mérite outre un traitement statistique approprié, avant tout un traitement éthique et politique.
 
Invités : Jean Baptiste VEYRIERAS (Biomerieux)


 Le concept des cafés de la Statistique?
–    des soirées-débats publiques ouvertes à tous,
–    des débats qui évitent la technicité,

–    des thèmes très variés et d'actualité,  
–    un dialogue entre des statisticiens et le public le plus large

Organisateurs : Anne-Laure Fougères (univ Lyon 1) & Antoine Rolland (univ Lyon 2) avec le soutien de la SFdS et de la Maison des Matéhmatiques et de l’Informatique
Contact : cafe.stat.lyon@gmail.com      Blog : http://cafestatistiquelyonnais.blogspot.fr/

 

 

Statistiques de la délinquance : halte à la désinformation !

Evaluez ce débat

Le mardi 20 janvier 2015 de 19h à 21h

fasciste

Les statistiques des délinquances et de leurs conséquences ont pris une importance considérable dans le débat public. Tour à tour utilisées pour présenter un bilan favorable de l’action des gouvernements ou, au contraire, pour asseoir, à partir de l’état des lieux qu’elles fournissent, une nouvelle politique pénale, elles sont déraisonnablement mises en avant. La valorisation de ces statistiques, tant par les gouvernants que par les médias, est d’autant plus paradoxale que ces statistiques n’ont qu’une fiabilité très limitée et ne permettent nullement de mesurer finement les délinquances. Ceci est d’autant plus vrai que c’est généralement un « chiffre unique » qui sert de fondement à la communication et au débat. Or, ce chiffre, qui résulte de l’agrégation grossière de données éparses, n’est porteur d’aucune réalité. Fabriqué de toutes pièces à des fins de communication politique, il ne peut que faire reculer le niveau du débat public, alors même que la connaissance de la réalité des délinquances est, par nature, susceptible d’éclairer les acteurs publics autant que les observateurs de la réalité sociétale.

Le concept des cafés de la Statistique?
–    des soirées-débats publiques ouvertes à tous,
–    des débats qui évitent la technicité,
–    des thèmes très variés et d'actualité,
–    un dialogue entre des statisticiens et le public le plus large

Invité : Laurent Mucchielli, sociologue CNRS

Organisateurs :

Anne-Laure Fougères (univ Lyon 1)

Antoine Rolland (univ Lyon 2) avec le soutien de la SFdS

Contact : cafe.stat.lyon@gmail.com
Blog : http://cafestatistiquelyonnais.blogspot.fr/

Le secret statistique : fable ou réalité? Quels accès aux données confidentielles

Evaluez ce débat

Le mercredi 26 novembre 2014 de 20h à 22h

diaporama-img-cerveau

Il peut paraître paradoxal de parler de l’accès à des données confidentielles .Si des données sont réellement confidentielles, comment serait-il possible
d'y accéder ?

Les informations couvertes par le secret statistique sont en effet protégées par la loi. Mais celle-ci donne des possibilités d’accès à des informations confidentielles, selon un protocole strict et réserve l’accès aux données personnelles à des fins de recherche scientifique ou historique. D’autres protocoles fixent les conditions d’accès aux données fiscales ou médicales.

La diffusion auprès d’un large public de données anonymes reste possible. Elle est même en plein développement avec l’avènement de l’open data.

Mais il n’est pas toujours facile de discerner, dans un volume important de données, celles qui préservent  l’anonymat, de celles qui révèlent des informations individuelles. Pour maintenir l’anonymat sur certaines données ou permettre l’accès à des données confidentielles, des techniques mathématiques ou informatiques permettent de préserver la confidentialité, tout en ouvrant aux chercheurs l’accès aux données les plus détaillées.

Intervenant :

Jean Pierre LE GLEAU (ancien chef du département de la coordination statistique à l INSSE )

Organisateurs : 

Anne Laure  FOUGERES Université Lyon1

Antoine ROLLAND Université Lyon2

(avec le soutien de la SFdS)

contact : cafe.stat.lyon@gmail.com ou blog : http://caféstatistiquelyonnais.blogspot.fr/

Le Big Data

Evaluez ce débat

Le mercredi 25 juin 2014 de 19h à 21h

diaporama-img-porte-voix

Aujourd’hui, le monde est confronté une multiplication des données produites à tous les niveaux. Par ailleurs, le développement d’outils informatiques permettant de les analyser offre d’innombrables possibilités tant pour les états que pour les entreprises. Il ne fait aucun doute que le traitement de ces masses de données, ou big data, jouera un rôle primordial dans la société de demain. En particulier, il trouve dès aujourd’hui des applications dans des domaines aussi variés que les sciences, l’énergie, le marketing, les services client, le développement durable, les transports, la santé, ou encore l’éducation.

Intervenant : Georges Hebrail (EdF / Université Paris 5)

Le concept des cafés de la Statistique?
–    des soirées-débats publiques ouvertes à tous,
–    des débats qui évitent la technicité,
–    des thèmes très variés et d'actualité,  
–    un dialogue entre des statisticiens et le public le plus large

 

Marketing : vendre plus ou vendre mieux?

Evaluez ce débat

Le mardi 25 mars 2014 de 19h à 21h

marché - site

En marketing, une bonne connaissance du client (ou du futur client) permet d’optimiser les coûts de conception, de publicité et de fidélisation. A ce titre, de plus en plus d’entreprises cherchent à collecter et analyser des informations sur leurs clients. Cela est d’autant plus facile pour les achats électroniques. Les techniques statistiques avancées telles que l’analyse de données ou le data mining permettent d’extraire des informations pertinentes d’une grande masse de données. Nous verrons lors de ce café à présenter l’apport de la statistique dans le marketing, en particulier à travers des exemples (réussis ou non !) de stratégies d’entreprises.

Organisateurs : Anne-Laure Fougères (univ Lyon 1) & Antoine Rolland (univ Lyon 2) avec le soutien de la SFdS

Intervenants : Antoine-Eric Sammartino (consultant en Traitement Statistique de données Clients, Dirigeant AES Consulting), Christophe Bouguereau (consultant en Stratégie Marketing, Dirigeant de MDC Partenaire )

Contact : cafe.stat.lyon@gmail.com
Blog : http://cafestatistiquelyonnais.blogspot.fr/

OGM : une expertise scientifique pour une décision politique

Evaluez ce débat

Le mardi 26 novembre 2013 de 19h à 21h

diaporama-img-porte-voix

Comment la statistique peut éclairer le débat public… Le débat sur les OGM suscite des passions. Les enjeux politiques et commerciaux sont réels. Bref, un terrain propice pour que certaines études se retrouvent très largement médiatisées, au mépris de toute rigueur et déontologie scientifique. Les idéologies, les intérêts des uns et des autres ont totalement étouffé le débat scientifique autour des OGM. C'est pourtant la responsabilité du citoyen d'accepter, quelles que soient ses convictions, une expertise scientifique solide et irréprochable pour un débat éclairé, plutôt que de se laisser abuser par des opérations médiatiques contestables. La statistique joue un rôle incontournable dans l'évaluation des risques sanitaires liés aux OGM. Dans un tel environnement incertain, ce rôle n'est surement pas d'effacer les incertitudes, mais plutôt de les évaluer. Le statisticien se doit également d'alerter l'opinion lorsque telle ou telle étude prétend démontrer de façon indiscutable la toxicité – ou l'innocuité – des OGM. Ne laisser aucune place au doute dans un tel contexte relèverait de l'imposture…

Invité : Avner Bar-Hen, Professeur à l'Université Paris Descartes, Marc Lavielle, Directeur de Recherche à Inria Saclay, tous deux membres du Haut Conseil des Biotechnologies

Organisateurs : Anne-Laure Fougères (Université Lyon 1) & Antoine Rolland (Université Lyon 2), avec le soutien de la Société Française de Statistique et de l'Institut Camille Jordan.

En savoir plus : cafe.stat.lyon@gmail.com et le blog.