Le café de La Cloche s’associe au mouvement de solidarité : « cafés suspendus»

diaporama-img-mains

Le principe : Les clients paient à l'avance un café destiné à quelqu'un qui ne peut pas se le permettre financièrement. Cela se traduit par le fait de payer deux cafés pour n'en consommer qu'un, le second restant à la disposition d'une personne moins aisée.