Les francs-maçons offrent le café

LE PROGRES
Le 27 janvier 2011

Dans la famille des cafés à thème, le dernier-né s’appelle « Café Maçon ».

« L’idée vient d’une méconnaissance du public sur la franc-maçonnerie », explique Pierre, le « cafetier ». Une fois par mois, maçons et non maçons discutent (anonymement) d’un thème prédéfini. Des moments codifiés par les règles de la franc-maçonnerie, comme l’absence de jugement de valeur. « Ce n’est ni un café politique ni un lieu de confrontation d’opinions. On s’écoute, on réfléchit ensemble sur des thèmes philosophiques, de société ». Si le thème du premier café reste général – qu’est-ce que la franc-maçonnerie et quelle est son utilité ? -, le but n’est pas de s’attarder sur la définition du mouvement. L’entrée est libre, et si « Gérard Collomb peut venir mais ce n’est pas un club de personnalités politiques ». Anaïs Vendel